On nous pose la question depuis qu’on est tout petit : qu’aspirons-nous à devenir une fois l’école terminée ?

Si certains manquent parfois cruellement d’originalité en répondant un classique : médecin, enseignant, ingénieur, pilote d’avion, et autres, il faut savoir que d’autres professions tout aussi intéressantes et gratifiantes existent également mais sont hélas beaucoup trop méconnues et pas assez médiatisées auprès des enfants et des personnes en général.

Parmi ces métiers-là, nous nous intéressons à travers cet article à ce lui de maître chien, un emploi où le but étant de dresser des chiens pour effectuer diverses missions, notamment la surveillance, la chasse, la détection de drogues et de stupéfiants. Les chiens dressés effectuent également des patrouilles en compagnie des agents de police, de la gendarmerie et/ou de l’armée , et bien d’autres choses encore.

Nous vous donnons les différentes étapes qui vous permettent de le devenir, étapes que vous découvrirez un peu plus bas en poursuivant votre lecture.

Maître chien, un métier méconnu

Maître chien est un métier nécessitant le dressage des chiens afin de leur permettre d’effectuer diverses missions pour le compte de leurs propriétaires, douanes, gendarmerie nationale, police, armée, marine et bien d’autres encore.

Ces chiens apprennent par la suite à garder les maisons, à flairer les pistes, à chasser du gibier, à détecter la présence de drogues à l’aéroport, à poursuivre les voleurs et criminels, etc.

Le maître chien doit avoir une relation fusionnelle avec son chien ceux-ci formant un binôme et devant être complémentaires l’un avec l’autre. Le chien doit en effet obéir aux consignes de son maître et leur relation doit être basée sur la confiance, le respect, et la bonne entente.

maitre-chien

Devenir maître chien, étapes à suivre

Comme indiqué plus haut, le maître chien est un travail exigeant, comme il s’agit de dresser et éduquer le chien depuis son plus jeune âge à faire des tâches bien précises, mais également lui apprendre les bonnes manières et l’obéissance.

Par ailleurs, la formation peut être relativement intensive. Voici en premier lieu les études qu’il faut avoir préalablement fait pour intégrer ce cursus.

  • Intégrer une formation de maître chien spécialisé en détection ou en sécurité et sécurité privée avec un niveau de troisième au collège.
  • Brevet national de maître-chiens d’avalanches et autres techniques de sauvetage avec un niveau BAC.
  • Éduquer des chiens pour personnes aveugles avec un niveau BAC+3.
  • Vous pourrez également directement intégrer des équipes de gendarmerie, de police, de l’armée de l’air/de la mer ou encore de pompiers qui forment également des chiens pour diverses missions.

Au niveau des salaires, il faut savoir que vous serez payé aux alentours de 1500 euros par mois, ce montant pouvant varier en fonction du lieu où vous effectuez votre travail.

De plus, le maître chien peut évoluer et acquérir de l’expérience supplémentaire à travers certains stages et formations. Il peut par la suite devenir formateur pour futurs maîtres chiens, et peut même exercer le métier pour d’autres animaux, notamment afin de les dresser pour le cinéma.

Sachez qu’une limite d’âge est bien entendu requise pour ce poste, à savoir dix-sept ans. Il s’agit en plus d’un poste particulièrement gratifiant, le chien étant formé afin d’effectuer des missions bénéfiques pour les gens de la société.

Ces chiens-là, on a tendance à l’oublier, permettent d’éviter énormément de catastrophes. Ils flairent les drogues et les empêchent d’entrer dans le pays, ils détectent les explosifs et permettent d’annuler un éventuel attentat, et apportent joie et bonne humeur aux personnes.

Ces dernières peuvent s’avérer mal-voyantes et peuvent grâce à leur toutou circuler en toute sécurité à travers la ville et les routes afin de vaquer à leurs occupations. De plus, ces chiens-là surveillent les domiciles et combattent ainsi la criminalité.

L’avantage étant également qu’ils soient très bien éduqués, ce qui les rend très dociles envers leurs propriétaires, et très corrects en terme de maintien et d’entretien.

Il est toutefois nécessaire de les traiter de façon convenable tout au long de leur dressage, et leur apprendre les bonnes manières sans les brusquer ou les malmener. Il faut garder en tête que les animaux éprouvent eux aussi des sentiments et méritent un traitement digne. Voilà pourquoi il faut leur apprendre les choses doucement et de façon non-abusive.

Laisser un commentaire